Des fêtes en forme

Lors des fêtes, de fin d’année par exemple, nos sens et la gourmandise prennent naturellement le dessus. IL est parfois difficile d’être raisonnable. Quelques conseils vous aideront à profiter des fêtes tout en préservant forme et bien-être et sans préjudice pour votre ligne.

  • Profiter de la convivialité. La dimension conviviale des fêtes est un atout pour éviter le grignotage.
  • Renouer avec des repas complets. La structure des repas a tendance à être simplifiée au quotidien. Les repas de fêtes sont une bonne occasion de proposer une entrée, un plat, du fromage et un dessert. Un repas à 4 composantes contribue à l’équilibre alimentaire. Une condition cependant, il faut adapter la taille des portions.
  • Profiter pleinement de ces journées. Optimiser chaque moment de ces journées. Prendre le temps pour un bon petit déjeuner. Faire une grande ballade entre amis ou en famille l’après-midi. Et aussi manger léger à midi si le repas de fêtes est le soir.
  • Réfléchir au menu. Concevoir et préparer soi-même le repas vous aidera à allier mets festifs et équilibre alimentaire.

Quelques repères du PNNS (Programme National Nutrition Santé) :

*Fruits et légumes à incorporer dès l’apéritif sous forme de mise en bouche.
En entrée: veloutés, terrines, tartare de légumes. En accompagnement: exploitez l’immense variété des légumes; Avec le fromage, pensez aux fruits frais et aux fruits secs. Pour le dessert, intégrez des fruits à vos recettes, et proposez une belle corbeille de fruits pour clore le repas.
*Féculents: variez les différents types de pains, au seigle avec les huîtres, au sésame avec le saumon fumé, aux noix avec le fromage…
*Produits laitiers: composez un plateau de fromages variés. Dans ce cas, évitez les plats intégrant du fromage.
*Viandes, poissons…:en entrée, préférez les produits de la mer à la charcuterie; en plat, privilégiez la volaille aux viandes rouges.
*Matières grasses: privilégiez les modes de cuisson nécessitant peu de matières grasses ajoutées (rôtis, papillottes…) Etre vigilant aux quantités de sauce.
*Produits sucrés: le plaisir de déguster chaque bouchée d’un aliment sans culpabiliser évite de ressentir le besoin d’en manger plus.
*Boissons: de l’eau à volonté, sous toutes ses formes. Commencez votre repas par un grand verre d’eau.
*Sel: à limiter. Privilégiez les épices et les herbes pour rehausser le goût de vos plats.
*Activité physique: Proposez une promenade apéritive ou à l’issue du repas. C’est un moment d’échange et de bien-être.

Bonnes fêtes!

Les antioxydants
Les collations