La maladie l’Alzheimer : nouvelle découverte scientifique

Selon une étude publiée dans la revue Nature Genetics, des chercheurs auraient découvert cinq nouveaux gènes liés à la maladie l’Alzheimer, portant son nombre à neuf gènes causant la maladie.

Cette étude internationale regroupant 44 universités et centres de recherches sur la maladie dégénérative touchant le cerveau, a permis au groupe de chercheurs européens de l’Université Cardiff en Angleterre, mais aussi américains et canadiens d’analyser le code génétique de plus de 54000 personnes et trouver cinq gènes responsables dans la maladie.

Il semblerait et selon le professeur de l’Université de Toronto, Peter St-George-Hyslop que plusieurs composantes biochimiques des 9 gènes découverts jusqu’ici soient identiques dans le cerveau et augmenteraient les risques de démence avec l’âge.

Alors que plusieurs scientifiques pensaient que le rôle du cholestérol et l’inflammation des cellules du cerveau n’apparaissaient qu’une fois la maladie d’Alzhaimer diagnostiquée, le professeur déclarait «L’inflammation est une partie intégrante de la maladie d’Alzheimer. Elle n’apparaît pas à la fin de la maladie, mais bien dès ses premiers stades».

De son côté, Gerard Schellenberg, chercheur de l’Université de Pennesylvanie soulignait dans un communiqué, «Nous n’en sommes encore qu’au début. Nous tentons de déterminer comment les gènes influencent la mémoire et les fonctions intellectuelles pendant le vieillissement».

La prochaine étape pour les scientifiques sera de découvrir quelles sont les influences de ces gènes sur l’inflammation qui influence le métabolisme causé par le cholestérol, responsables de la maladie.

Le vaccin contre le Zona réduirait les risques de plus de 50 %
Le Prozac permettrait une meilleure récupération après une attaque cérébrale