Le Baclofène un médicament pour contrer l’alcoolisme et toutes les dépendances

Selon l’expert en adddictologie, Olivier Ameisen, le Baclofène ou myorelaxant pourrait contrer toutes les dépendances à l’alcool, mais aussi les autres addictions comme la drogue pour ne citer qu’elles.

En conférence à l’hôpital Cochin de Paris, ce mardi 24 janvier 2012, le cardiologue et l’expert en addictologie soutenait que cette molécule utilisée lors du traitement de la sclérose en plaque, mais aussi pour les torticolis, réduirait totalement tous les types de dépendances, telles que le tabac, la drogue, l’alcool ou encore la boulimie.

Cette molécule n’a pas encore été approuvé par les autorités sanitaires françaises, mais et toujours selon Olivier Ameisen, le Baclofène supprimerait toute sensation de besoin en agissant principalement sur le neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central. Pris en forte dose, le médicament supprimerait le besoin de boire de l’alcool et provoquerait chez les patients, une impression de bien-être malgré l’abstinence. Outre ces avantages, le Baclofène pourrait provoquer de la somnolence et une faiblesse musculaire, des effets secondaires minimes et moins dangereuse que l’aspirine, toujours selon l’expert en additologie.

En juin 2011, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), indiquait «le bénéfice de cette molécule n’est pas démontré et que ses effets secondaires à haute dose sont inconnus». Plusieurs études américaines ont pourtant démontré l’efficacité du traitement.

Rappelons que l’alcool tue en moyenne plus de 45000 personnes par an et 10 % de la population française souffre d’une addiction.

Go-white, un kit de blanchiment dentaire à domicile
L’obésité infantile, un problème mondial selon l’OMS