Les sirops anti-toux pour nourrissons déconseillés

L’Agence française de sécurité sanitaire de santé (Afssaps) invite les parents d’enfants de moins de 2 ans d’éviter les sirops anti-toux.

Selon l’Afssaps, bon nombre de sirops anti-toux contiennent de l’Oxomemazine, une substance chimique qui possède des propriétés antihistaminiques pour le traitement de la toux nocturne. Les bénéfices liés au traitement ne sont pas suffisamment efficaces et les risques-bénéfices trop sont considérés dangereux pour les bébés. Parmi les sirops incriminés, on retrouve le Pneumorel de Servier, le Toplexil des laboratoires, Sanofi-Pasteur, le Calmixene de Novartis.

Outre ces sirops anti-toux déconseillés, l’Afssaps demande le retrait immédiat de deux sirops, le Broncalène nourrissons d’Hepatoum et l’Hexapneumine nourrisson des laboratoires Bouchara Recardi. Selon le communiqué de l’Affsaps « Ces produits n’ont pas fait preuve de leur efficacité. Il existe en particulier un risque de somnolence chez le nourrisson qui pourrait être délétère en cas d’encombrement bronchique ».

Santé : acheter du cannabis médical en Suisse
Crème anti rides naturelle : choisir une crème à base de bave d’escargot