Propecia : un traitement contre la perte de cheveux responsable de troubles sexuels

Après plusieurs plaintes de patients traités par le Propecia, si le traitement est efficace pour traiter la chute des cheveux, le médicament pourrait être responsable de troubles sexuels, parfois très à long terme.

Alors que l’agence française du médicament (Afssaps) se veut rassurante, l’agence fédérale du médicament (FDA) aux États-Unis et au Canada se penche sur les effets rapporter par les utilisateurs du médicament pour traiter la calvitie.

Les effets secondaires rapportés par les personnes traitées sont, des troubles de l’érection, une baise parfois très importante de la libido. Si ces effets secondaires sont annoncés sur la notice par la compagnie pharmaceutique Merck, contrairement aux affirmations des patients, la notice indique que les problèmes sexuels ne sont que provisoires.

Selon les études publiées dans la revue scientifique Journal of Sexuel Medecine, les effets secondaires étudies sur 71 hommes indiquent des troubles de dysfonction érectile, douleur dans les testicules, perte de libido, impuissance. Il semblerait que ses effects secondaires persistaient 40 mois après l’arrêt du médicament, alors que chez un homme sur 5, les effets indésirables ont duré jusqu’à 6 ans.

Le directeur de l’Afssaps, les révélations publiées par le Parisien doivent être évaluées, indiquant que «Les cas d’impuissance sont rares, mais bien réels et on n’en parle pas volontiers», avant de démentir que le Propecia soit sur la liste des médicaments à « surveillance renforcée».

Go-white, un kit de blanchiment dentaire à domicile
L’obésité infantile, un problème mondial selon l’OMS