Vacances : attention aux intoxications alimentaires, précautions anti-tourista

En vacances, si le voyage et la découverte de nouveaux lieux nous enchantent, nous avons aussi parfois quelques problèmes de santé. La plus connue est liée à l’alimentation : il s’agit de la « tourista » ou diarrhée du voyageur.

Comment éviter la tourista de la meilleure façon possible ? Voici quelques conseils santé.

Le voyageur doit d’abord se méfier de certains aliments, comme les viandes, les œufs, les crèmes et glaces. Ces aliments, pour être sains et ne pas comporter de risques alimentaires, doivent être conservés au frais en permanence. Si la chaîne du froid est rompue, ils peuvent provoquer des intoxications et problèmes de tourista à cause des bactéries qui s’y développent.

Les œufs, par exemple, peuvent développer des salmonelles. Staphylocoques, salmonelles et Escherichia coli font partie des bactéries les plus dangereuses en été. Les personnes âgées et enfants en bas âge y sont les plus sensibles. En cas de doute sur la conservation de ces aliments, donc, ne pas s’aventurer à les manger.

En cas d’intoxication alimentaire, le premier réflexe est la réhydratation : boire de grandes quantités d’eau agrémentée de sel et de sucre ou du coca sans bulles. Se laver les mains régulièrement limite le risque de transmettre ses germes aux autres.

Les symptômes de l’intoxication alimentaire sévère sont la très forte fièvre (entre 38,5 et 39°C), les douleurs abdominales intenses avec durcissement du ventre, les nausées et vomissements et la diarrhée. En cas d’intoxication alimentaire grave et de diarrhées sévères, la personne doit être emmenée d’urgence à l’hôpital.

Les bébés de mères végétariennes en dangers ?
Conseils pour mincir : trois erreurs courantes commises pour perdre du poids