Des solutions pour orthodontiste avec l’impression 3D

Fleuron des nouvelles technologies, l’impression tridimensionnelle est devenue en moins d’une dizaine d’années, l’accompagnateur inconditionnel des industries de pointe. Du secteur médical à l’aérospatial, l’impression 3D fait l’unanimité auprès des concepteurs, des designers et des ingénieurs en quête d’innovations pour les produits qu’ils développent.

Que votre imagination devienne réalité

Véritable star des équipes de recherche et développement, l’impression 3D est un créateur d’innovations de tout genre. En plus d’être un réducteur de coût et de temps vis-à-vis de l’usinage traditionnel, elle autorise l’utilisation d’un large panel de matériaux (résine, carbone, ABS, titane, alumine, etc.) qui pourront être déclinés sous différents aspects (rigide, transparent, flexible ou opaque) et coloris. Technologie de haute performance et de haute précision, mais également à forte valeur ajoutée, l’impression en trois dimensions pourra donner vie à une myriade de projets, même ceux reposant sur des designs sophistiqués, irréalisables par l’usinage classique. Soutien inconditionnel de la créativité, cette technologie à destination des professionnels offre des rendus d’exception permettant de produire en quelques jours un prototype fonctionnel, prêt à l’emploi. Ainsi l’impression 3D orthodontiste est particulièrement favorisée.

La précision et la rapidité : la clef de voûte de l’impression 3D

Les technologies d’impression 3D Polyjet et de dépôt de fil en fusion (FDM), offrent d’excellentes résolutions d’impression. Les matériaux sont sculptés avec un réalisme hors du commun et cela en fonction d’une grande diversité de textures. Les surfaces sont lisses et les lignes des modèles sont le reflet authentique des fichiers numériques réalisés par conception assistée par ordinateur. Les imprimantes 3D donnent la possibilité de reproduire même de petites pièces mobiles dont les matériaux confèrent durabilité et résistance. De quelques heures à quelques jours (deux à cinq jours), à l’aide du prototypage rapide les ingénieurs pourront saisir dans leurs mains le fruit de leur imagination.

SOS cigarette électronique : quel modèle pour ma consommation ?
Cabinet Jean-Pierre Gobin : un centre d’épilation laser à la pointe du progrès