Harvey Milk, un destin brisé

Dans les années 1970, l’Amérique est intolérante et puritaine face aux homosexuels. C’est dans ce climat difficile qu’Harvey Milk va livrer un combat qui le mènera à la mort.

Elu conseiller municipal à la ville de San Francisco, Harvey Milk est un des premiers politiciens américains à afficher ouvertement son homosexualité. Il s’attache alors à défendre les droits civiques de cette communauté.

Pendant les 11 mois que durera son mandat, celui qui a été surnommé le maire de Castro Street, d’après le nom du quartier gay de la ville défendra le projet de loi qui doit améliorer la condition de vie des homosexuels.

Le 27 novembre 1978, son destin est scellé: il est assassiné en même temps que le maire de San Francisco.

Leur meurtier est jugé pour homicide involontaire ce qui déchaine la colère de la population et San Francisco est secouée par des émeutes connues sous le nom de The White Nights Riots.

La biographie d’Harvey Milk a été écrite par un journaliste qui, lui aussi, fut un des premiers homosexuels à obtenir un poste élevé, Randy Shilts.

Ce best seller a été traduit en français par Aurélien Tremblay et sera publié le 4 mars 2009 par les M6 Editions, le même jour que la sortie en France de son adaptation cinématographique réalisée par Gus Van Sant et interprétée par Sean Penn et Josh Brolin.

Crédit H. Milk : 2009 © SND tous droits réservés / © 1982 by Randy Shilts

Aloé Vera : Remède naturel de légende d’Alasdair Barcroft
Arômes dans notre assiette : La grande manipulation