Le cannabidiol (CBD), un allié thérapeutique prometteur

cannabidiol

Publié le : 03 août 20226 mins de lecture

Grâce à ses propriétés thérapeutiques récemment découvertes, le cannabidiol tend à se démocratiser peu à peu. Autrefois prohibé, le produit commence actuellement à avoir une nouvelle réputation et se développe sous différentes formes, particulièrement l’huile. De nombreux pays de tous les continents entrent dans la légalisation de l’exploitation, de la culture et de la commercialisation du cannabis médical. En insistant sur ses vertus et ses bienfaits dans le cadre de la santé, on va voir dans les lignes suivantes : qu’est-ce que le CBD, les manières de le consommer et des effets par lesquels il faut se réserver à son égard.

Le CBD et ses vertus naturelles

Le cannabidiol ou CBD pour simplifier, est une molécule présente dans le cannabis. Il convient de le différencier du THC qui, ce dernier, est reconnu comme étant de la drogue. Le CBD ne présente aucun effet psychoactif et n’entraîne pas à la dépendance.

On a fait recours à la plante cannabaceae depuis l’Antiquité. Les Romains ont utilisé des feuilles et des graines de chanvre pour soulager des maux très courants. Le CBD est efficace pour :

· Réguler la fonction digestive ;

· Équilibrer le sommeil ;

· Diminuer le stress et l’anxiété ;

· Apaiser les douleurs ;

· Réduire les inflammations

· Protéger le cerveau et le système nerveux ;

· Lutter contre les addictions : alcool, tabac, dysorexie ;

· Optimiser la réponse immunitaire ;

· Éviter la convulsion.

L’avantage du CBD demeure dans le fait qu’il s’agit d’un produit totalement naturel. Les études ont révélé un très faible risque de toxicité. D’où, ce n’est pas dangereux et surtout ce n’est pas de la drogue. Sous de nombreuses formes, le cannabidiol est commercialisé dans certains pays, selon la législation. Sur saveurs-cbd.fr, découvrez les gammes d’huile CBD ainsi que d’autres produits.

Comment l’utiliser ?

L’huile CBD se trouve le plus courant parmi les différents produits à l’issue de cette substance. Celle-ci est commercialisée dans un petit flacon de 10 ml. La concentration en cannabidiol est notée sur les étiquettes à une valeur de 5, 10 ou même 15%. On assimile d’autres saveurs pour motiver les inconditionnels : graines de chanvre, blueberry, huile d’argan, etc.

Pour le consommer, la voie orale se présente comme la plus classique et la plus efficace. L’effet de la substance est rallongé jusqu’à deux ou trois heures. Les gouttes peuvent être avalées directement, en supportant le goût amer en absence de la saveur. Il est aussi possible de le mélanger dans de la nourriture riche en lipides ou de la boisson chaude. 

La voie sublinguale consiste à verser quelques gouttes d’huile sous la langue. Avec cette option, le cannabidiol donne effet immédiat, car les muqueuses buccales vont entraîner les molécules dans le sang. Le reste non assimilé passe dans le canal digestif.

La voie cutanée est la plus recommandée. De nombreux utilisateurs préfèrent l’application locale de l’huile de CBD, de la pommade, de la crème ou du baume. Dans le monde sportif, on fait recours à ce produit avant et après les efforts physiques grâce à ses effets relaxants.

Notez les avis

Le monde de la médecine reconnait bien les vertus du CBD en matière de santé. Les effets sont à la fois curatifs et préventifs. Les personnels médicaux recommandent une utilisation modérée afin d’éviter tout risque de surdose et d’accoutumance. Pour une concentration de 5%, une quantité inférieure à 20 mg est indiquée pour la consommation par voie orale. Cela signifie qu’il ne faut pas dépasser les 4 gouttes.

Les chercheurs privilégient un recours au cannabidiol par voie cutanée. Une application locale permet d’adoucir la peau et relaxer les muscles. Autrement, si l’on devait s’exposer à des effets indésirables, le tamponnage épidermique représenterait le moins de danger.

Si dans le monde du sport, on encourage les athlètes à prendre du CBD, c’est parce que ceci permet d’éviter l’accoutumance à d’autres produits nocifs. La législation sportive avait autorisé la substance, car celle-ci n’affecte pas la santé mentale et physique de son utilisateur. Avec une bonne dose de consommation, il ne présente aucun risque de dépendance.

Prenez garde !

Cependant, il convient de faire attention, car le CBD entraîne quelques effets indésirables. Les cas sont très rares, mais les utilisateurs doivent être avisés :

· Des diarrhées inexpliquées ;

· Un état de somnambule ;

· Un problème de tension artérielle ;

· Une sensation de vertige ;

· De migraines très fréquentes ;

· Des vomissements récurrents ;

· La perte de l’appétit.

Ces désagréments surviennent le plus souvent dans le cadre d’un mauvais dosage. Un débutant doit commencer par une faible quantité et augmenter jusqu’à la dose prescrite. Même pour les utilisateurs avérés, il convient de ne pas brusquer la prise avec une grande quantité. 

Pour vous mettre en garde, le cannabidiol n’est pas une solution miracle. Ce n’est pas également du médicament. Il ne faut surtout pas l’associer à du traitement médical. 

Les inconditionnels sont avisés de la commercialisation de mauvais additifs sur le marché. Par rapport à cela, il est conseillé de se référer à des distributeurs reconnus et agréés. 

Améliorez votre offre de services avec les produits exclusifs des grossistes en esthétique
Qui pour mettre ou pour enlever des faux cils ?

Plan du site