L’alcool responsable d’hémorragie cérébrale après 60 ans

Selon une étude de l’Unité neuro-vasculaire du CHRU de Lille publiée dans la revue médicale Neurology, dès 60 ans, la consommation d’alcool favorise les hémorragies cérébrales.

Le scanner du cerveau des personnes hospitalisées pour un accident vasculaire cérébral et consommant quatre verres par jour démontre une atrophie et fragilité du cerveau. Le professeur Charlotte Cordonnier après avoir observé le cerveau des patients a indiqué « Ils ont un vieillissement cérébral accéléré». Selon les résultats de cette recherche, les patients consommant de l’alcool présentent font un AVC 14 ans plus tôt que les non-buveurs. Charlotte Cordonnier poursuit en déclarant que «L’alcool va rendre ces petits vaisseaux de plus en plus rigides et poreux. Ajouté aux perturbations de la coagulation dues à l’alcool, tout est réuni pour que l’accident se produise».

Si, les buveurs ont un pronostic de guérison plus favorable que les non-buveurs, la neurologue affirme «Ce n’est pas lié à l’alcool, c’est simplement parce qu’ils ont en moyenne quatorze ans de moins que les non-buveurs lorsqu’ils sont victimes de l’AVC! Et ce n’est vrai que pour les jeunes buveurs avec hémorragies profondes, qui meurent tout de même deux fois plus que les jeunes non-buveurs.»

Santé et bien-être corporel : comment bien choisir des produits pour perdre du poids ?
Go-white, un kit de blanchiment dentaire à domicile