L’intolérance au gluten et son régime favorisent la dépression

Selon une étude publiée dans la revue Chronic Illness de décembre dernier, le régime alimentaire imposé aux personnes souffrants d’intolérance au gluten favoriserait le stress et la dépression.

La maladie coeliaque est l’intolérance au gluten provoquant des troubles du système immunitaire si le patient atteint de cette maladie consomme du gluten, cette protéine qui se retrouve dans le blé, l’orge ou encore le seigle. Pour ne pas subir les nombreux problèmes dûs à la consommation de gluten, le malade doit suivre un régime strict qui selon les chercheurs des universités, Penn State University et Brexel University, pourrait avoir un impact psychiatrique important chez les patients.

Cette étude établit que sur les 177 femmes qui ont répondu aux questionnaires des scientifiques, la restriction alimentaires entraînaient des troubles alimentaires importants et favoriseraient le stress et le développement de la dépression.

L’analyse des réponses ont permis aux chercheurs de constater que ces régimes sévères provoquaient «la détresse psychosociale», que les sorties «Les sorties au restaurant et les repas entre amis peuvent être mal vécus par ces personnes, car elles doivent rester vigilantes» avant de conclure «Elles peuvent avoir le sentiment d’être un fardeau pour leurs hôtes. Dans de nombreux cas, le seul traitement qu’on leur propose est de surveiller ce qu’elles mangent.»

D’autres maladies liées à l’alimentation, telles que la maladie de Crohn, le diabète ou encore les allergies alimentaient pourraient avoir les mêmes conclusions.

Crème anti rides naturelle : choisir une crème à base de bave d’escargot
Comment soigner la peau de son visage au naturel ?