Le cannabis n’endommage pas les poumons contrairement à la cigarette

Selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) et des recherches débutées en 1985 et financées par les fonds fédéraux américains, fumer du cannabis occasionnellement ne serait néfaste pour les poumons, contrairement à la cigarette.

Menée conjointement par des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco et l’Université d’Alabama à Birmingham, cette étude portait sur les données transmises par plus de 5000 hommes et femmes âgées de 18 à 30 ans consommateurs occasionnels de cannabis et ou de cigarettes. Les données ont permis de démontrer que le cannabis contrairement au tabac n’endommageait pas les fonctions pulmonaires.

La dégradation pulmonaire était observé chez les consommateurs de tabac, alors que ceux qui fumaient un joints de cannabis n’avaient subi aucun effet néfaste des fonctions pulmonaires dû à la consommation cette drogue.

Toutefois, les scientifiques indiquent que les fumeurs de joints «d’être modéré dans la consommation de cannabis»

Santé et bien-être corporel : comment bien choisir des produits pour perdre du poids ?
Go-white, un kit de blanchiment dentaire à domicile