Le cannabis provoque des effets irréversibles sur le cerveau des ados

Selon l’étude de Madeleine Meier, menée conjointement entre Dunedin en Nouvelle-Zélande, l’Université de Duke aux États-Unis et le King’s College de Londres a permis de démontrer que le cannabis fumé par les adolescents provoquait des effets irréversibles sur le cerveau.

Longtemps considéré comme drogue douce, la marijuana consommée régulièrement par les adolescents, aurait un impact sur le QI des jeunes fumeurs réguliers à long terme. La teneur de Delta-9-tetrahydrocannabinol ou THC agit sur le coeur, le cerveau, les systèmes respiratoire, hormonal ont permis aux scientifiques de découvrir les effets néfastes du cannabis. Le THC se fixe sur les neuro-transmetteurs du cerveau et provoque des troubles telles que l’état dépressif, l’anxiété, l’angoisse et provoque des troubles de la mémoire, mais aussi des difficultés d’apprentissage.

Cette étude a été menée sur 1037 individus consommateurs de cannabis réguliers ou ne consommant pas, suivis depuis leur naissance entre 1972 et 1973 à leur 38e anniversaire.

Go-white, un kit de blanchiment dentaire à domicile
L’obésité infantile, un problème mondial selon l’OMS