Vieillissement : processus renversé par une découverte française

Selon la découverte de l’équipe de chercheurs du Dr Jean-Marc Lemaitre de l’Institut de géonomique fontionnelle de Montpellier en France, une injection d’un cocktail de jouvence pourrait renverser le processus génétique du vieillissement.

En 2007, une équipe de scientifiques japonais avait réussi à reprogrammer les cellules d’adultes humaines en cellules pluripotentes (iPSC) dont le potentiel cellulaire est identique aux cellules souches embryonnaires (hESC). Si cette découverte a permis la création de tous les types cellulaires du corps, elle n’a toutefois pas permis de s’appliquer à des cellules sénescences ou le point final du vieillissement. Cette découverte limitait les thérapies chez les personnes âgées.

L’équipe du Dr Jean-Marc Lemaitre de Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) « Plasticité génomique et vieillissement » ont alors repris ces travaux pour reprogrammer des cellules et ont réussi à multiplier les cellules de la peau d’un donneur de 74 ans pour atteindre la sénescence. Après l’analyse des cellules, les chercheurs ont constaté que celles-ci avait conservé aucune trace de leur vieillissement précédent et que les caractéristiques physiologiques des jeunes cellules se multipliaient sur le métabolisme cellulaire.

Le Docteur Jean-Marc Lemaitre indiquait » Les marqueurs de l’âge des cellules ont été effacés et les cellules que nous avons obtenues peuvent produire des cellules fonctionnelles, de tous types avec une capacité de prolifération et une longévité accrues ».

Des tests ont été menés sur les cellules de centenaire et le Dr Lemaitre affirme, » Notre stratégie a fonctionné sur les cellules centenaires. L’âge des cellules n’est définitivement pas une barrière à la reprogrammation ».

Cette découverte permettra de réparer des organes, des tissus chez les personnes âgées.

Go-white, un kit de blanchiment dentaire à domicile
L’obésité infantile, un problème mondial selon l’OMS