Pourquoi choisir l’implant basal ?

implant basal

La demande pour faire l’implant basal s’augmente de plus en plus aujourd’hui. C’est un moyen de refaire la dentition d’une personne qui manque de volume osseux assez important. L’implant basal lui assure alors une réhabilitation dentaire sans faire des greffes osseuses. Mais qu’est-ce que l’implant basal ? Pourquoi le choisir ? Quels sont les différents types d’implants basaux à choisir ?

Pourquoi opter pour l’implant basal ?

La plupart des gens choisissent l’implant basal grâce à sa rapidité. Pour la pose de vos implants, vous n’avez pas besoin d’attendre des mois pour son intégration osseuse. Juste après l’intervention, vous pouvez tout de suite partir sans être obligé d’attendre la cicatrisation. C’est un gain de temps. En plus, cette option vous assure une prothèse fixe même si vous n’avez pas de volume osseux suffisant pour poser des implants classiques. Il vous évite également la greffe osseuse.

En effet, la greffe osseuse demande un prélèvement d’os autogène, et cela représente des risques supplémentaires liés à la chirurgie supplémentaire. En plus, le cout d’intervention est très élevé. En choisissant l’implant basal, la mise en place est immédiate. Donc, la prothèse définitive est posée sans attendre la cicatrisation. En plus, les gens aiment l’implant basal, car en quelques jours seulement ils peuvent avoir de beaux sourires. Et surtout, les personnes qui souffrent de sinusite chronique choisissent cette méthode pour éviter les complications au niveau des sinus. Pour plus d’informations, visitez le site newdentaire.be.

L’implant basal est un moyen de faire des implantations dentaires en titane avec une forme et une taille spécifiques. La technique d’implant basal se place un peu plus profond par rapport à l’implant classique. L’implant basal est aussi plus long. Ce type d’implant s’installe dans l’os de la mâchoire, parfois il s’introduit dans l’os zygomatique. L’implant basal est souvent utilisé dans les cas des personnes qui manquent d’os important au niveau des mâchoires. C’est une solution employée en dernière option et dans une situation bien précise.

Ce n’est qu’après avoir fait des études des risques de plusieurs issues possibles que le docteur aille procéder à l’implantation dentaire basale. L’implantologie basale est préservée aux gens qui ne possèdent pas assez d’os à la mâchoire supérieure et qui nécessitent de faire une reconstruction de toute la mâchoire supérieure complète. Mais il est aussi possible de poser un implant basal sur seulement une partie de la mâchoire d’un patient. Un simple dentiste ne peut pas faire l’intervention de la chirurgie pour l’implantation basale, il faut que cela soit fait par un chirurgien maxillofacial. En général, cette intervention doit être faite sous anesthésie générale.

 Quels sont les différents types d’implants basaux ?

Il existe trois sortes d’implant basal. Il y a l’implant basal simple qui est vertical et long. Ce type d’implant est souvent employé à la place d’implant classique même si le patient ne manque pas d’os aux mâchoires, car il permet d’avoir une couronne définitive juste après la pose de l’implant. Il y a également l’implant dentaire zygomatique. C’est un implant long et courbé qu’il faut visser dans l’os zygomatique, c’est-à-dire, au niveau des pommettes. C’est spécialement utilisé au niveau de la mâchoire supérieure. C’est un implant destiné aux personnes qui ont des planchers sinusaux bas pour fuir aux greffes d’os massives sur le sinus. Avec cette méthode, il n’est plus nécessaire de combler les os du sinus.

Dans la plupart des cas, c’est la méthode la plus recommandée par les chirurgiens si la personne concernée n’a pas de problèmes osseux sérieux. C’est un moyen d’avoir tout de suite des dents fixes, mais encore provisoires qui vous permet d’être plus confortable. Mais après quelques mois, il faut les remplacer par des dents définitives qui sont en métal céramique. L’implant zygomatique est plus cher et plus complexe. Pour terminer, il y a l’implant dentaire ptérygoïdien qui est aussi un long implant mais incliné et inséré dans l’os ptérygote-maxillaire.

Pour éviter la cavité au niveau du sinus, l’implant dentaire ptérygoïdien est souvent posé au fond de la mâchoire supérieure. C’est une intervention chirurgicale très compliquée et invasive par rapport aux autres implants dentaires. Si la personne qui veut faire un implant dentaire a assez de volume osseux sur la tubérosité maxillaire, l’implant dentaire ptérygoïdien est parfait. N’oubliez pas de regarder les implants basals avis pour mieux choisir.

Lithothérapie : l’Amazonite est-elle une pierre qui vous aidera ?
◌️ Quels sont les effets de l’huile de CBD ?